Espace PRESSE>

Bons conseils

Être automobiliste aujourd’hui, c’est être attentif à l’environnement qui nous entoure. Contrôler son véhicule, être en règle avec la législation, prévenir les risques, sont autant de sujets qui nécessitent une grande attention. Voici quelques conseils pour vous guider…

Économiser le carburant

Économiser le carburant : n’est-ce pas ce que nous voulons tous ? Voici dès lors quelques conseils utiles qui vous permettront de réduire votre consommation.

Ne faites pas préchauffer votre moteur
Même pendant l’hiver, il est déconseillé de laisser tourner votre moteur à l’arrêt. Dans la mesure du possible, prenez la route dès que celui-ci est démarré.

 

Passez à temps à la vitesse supérieure

N’attendez pas trop longtemps pour changer de vitesse lorsque vous accélérez. Pour les moteurs diesel, le meilleur moment pour passer à la vitesse supérieure est lorsque l’aiguille du compte-tours atteint les 2000. Pour les moteurs à essence, ce palier se situe autour des 2500 tours/minute. Vérifiez aussi dans le livret d’utilisation de votre voiture le nombre de tours/minutes qui permet de dégager le maximum de couple et essayez de vous y tenir.
Toutefois, rappelez-vous que ces conseils se basent sur les caractéristiques des moteurs de la génération actuelle. Pour les voitures récentes, le couple maximal se situe à une valeur moins élevée que pour les modèles plus anciens.

Relâchez l’accélérateur à temps et essayez d’utiliser le moins possible la pédale de frein

Laissez ralentir la voiture aussi longtemps que possible à l’aide du frein moteur, notamment à l’approche d’un carrefour ou d’un feu de signalisation. Lorsque vous relâchez la pédale des gaz, un moteur à injection interrompt l’arrivée de carburant. La voiture ralentit alors grâce au moteur et aucune goutte de carburant n’est consommée.

Veillez au bon entretien de votre véhicule

Un véhicule mal entretenu peut consommer davantage.

Des pneus à la bonne pression

Lorsque la pression des pneus est insuffisante, la résistance au roulement augmente, ce qui génère une surconsommation de 3 à 5 %. Contrôlez dès lors chaque mois la pression de vos pneus. Pour connaître la pression adéquate pour vos pneus, consultez le livret d’utilisation ou la vignette apposée sur le côté intérieur de la trappe à carburant. Si les pneus sont trop chauds, il est préférable d’attendre une dizaine de minutes.
Adaptez également la pression des pneus lorsque vous partez en vacances avec un véhicule lourdement chargé.

Arrêtez votre moteur à temps

Ne laissez pas tournez inutilement votre moteur. Éteignez-le lors d’arrêts brefs, par exemple à un passage à niveau fermé ou encore lorsque vous déposez quelqu’un.

Évitez les gouffres à carburant

Le chauffage de la vitre arrière, les sièges chauffants, la climatisation, mais aussi votre GPS et votre autoradio augmentent votre consommation. Par temps chaud, tentez de limiter la différence de température avec l’extérieur à 5°C. Un écart plus élevé entraîne une importante surconsommation.

Éliminez tout poids superflu

Gardez votre coffre vide : en ville, un chargement de 100 kilos peut entraîner jusqu’à 0,6 litre de surconsommation.

Limitez la résistance à l’air

Tout élément perturbant l’aérodynamisme entraîne une surconsommation. Dans la mesure du possible, placez les vélos sur un porte-vélos fixé à l’arrière du véhicule et retirez les porte-bagages et autres porte-skis inutilisés. Une fenêtre ouverte peut également entraîner une surconsommation – jusqu’à 5 % à haute vitesse.

Votre style de conduite influence également votre consommation de carburant. C’est pourquoi nous vous recommandons de suivre les conseils ci-après.

Évitez les routes trop fréquentées et optez pour le trajet le plus court

Évitez autant que faire se peut les détours. Gardez à l’esprit qu’en ville, la consommation est deux fois plus importante que sur autoroute.

Anticipez et maintenez une distance suffisante

Essayez d’anticiper autant que possible ce qui se passe devant vous. En maintenant une distance suffisante, vous devrez freiner moins souvent et économiserez de l’énergie. Tentez de conserver une vitesse constante.

Garez-vous en marche arrière

Le stationnement en marche arrière vous permettra d’avoir une bonne vue sur la circulation lorsque vous repartirez et offre un autre avantage : vous ne devrez pas manœuvrer avec un moteur froid.

Enfin, efforcez-vous d’enregistrer votre consommation

À cet effet, utilisez votre ordinateur de bord. Mesurer c’est savoir.

Source: ngk, vab, eco-driving